Livres recommandés

  • Le Capital au 21ème siècle par Thomas Picketty (Seuil)
  • La fin de la mondialisation par François Lenglet (Fayard)
  • La gauche n'a plus le droit à l'erreur » (Flammarion).
  • Votez pour la démondialisation de Arnaud Montebourg (Flammarion)
  • L'Echéance de François de Closets (Fayard)
  • Sortir la France de l'impasse de JP Chevènement (Fayard)
  • Crise financière par Jean-michel Naulot (Le Seuil)
  • Les voleurs de la République par Nicolas Dupont-Aignan (Fayard)

lundi 10 septembre 2012

Rêvons !

Rêvons ensembles ..
Supposons que touchés par une inspiration "divine" ... et dans un gigantesque élan de solidarité  Européenne, François Hollande et  l'Union Européenne décident  de monétiser la dette des Etats directement .. en commençant par rembourser celle qui est due aux banques privées par anticipation et par étapes progressives .
Pour éviter l'inflation et la baisse de l'euro qu'une décision de ce type ne manquerait pas d'entrainer, elle pourrait même dans un grand moment de lucidité , encadrer la création monétaire effectuée par les banques privées , en particulier celle qu'elles pratiquent à travers les dérivés et la spéculation  . Ce serait une "stérilisation un peu différente de celle proposée par Monsieur Draghi, mais plus proche de la "stérilisation chinoise" . Donc par ce biais , la BCE neutraliserait l'effet inflationniste qu'une telle monétisation pourrait entraîner ; elle en profiterait bien sûr pour décréter au même moment la séparation des activités bancaires , séparation que les banques pourraient tout à fait assumer du fait de cet afflux de liquidités .
Les banques n'y seraient pas pour autant perdantes et ce qu'elles perdraient en création d'un côté , elles pourraient le récupérer par les liquidités supplémentaires que ces remboursements anticipés leur procurerait .
Les Etats endettés se retrouveraient donc avec des budgets amputés de leurs intérêts financiers , qui comme vous le savez, dans un pays comme la France , représentent désormais le premier poste budgétaire . L'état pourrait donc affecter une partie de ces économies à la recherche d'un nouvel équilibre budgétaire , tout en relançant l'activité par des infrastructures publiques , pouvant même organiser la transition écologique au niveau Européen .
Les Grecs pourraient exploiter leurs ressources naturelles  et restaurer leurs  services publics  en affectant les produits de ces exploitations au peuple Grec comme l'ont fait les Norvégiens .. Nous pourrions même voir le prix de notre énergie en bénéficier , donc voir les pouvoirs d'achat des Européens augmenter par ce biais .
Les banques espagnoles pourraient décréter un taux unique très bas  pour les remboursements des intérêts à taux variables des ménages endettés, relançant également la croissance par la restauration du pouvoir d'achat de ces ménages exsangues  ..

Par ailleurs soucieuse de faire en sorte que les équilibres ne soient pas à nouveau déstabilisés , l'Union Européenne pourrait mettre en place les premiers pas d'une harmonisation fiscale , qui permettrait par exemple de diminuer les transferts de capitaux qui déstabilisent les pays, en les taxant de la même manière quel que soit le pays Européen dans lequel ils atterrissent .
Les Grecs pourraient  à nouveau respirer , les Allemands arreteraient de penser que les Grecs sont des profiteurs et les Espagnols des cigales  .. Les Projets Européens bénéficieraient d'un réel enthousiasme , attirant par là même des investissements et des capitaux hors zone euro , donc renforçant la stabilité de la zone et son attractivité .
Là oui , cette remise des compteurs à 0 permettrait de demander avec raison le respect d'objectifs stricts et rationnels .. sans cure d'austérité ..
Pour la France :
La nouvelle BPI pourrait financer et aider les projets de transition énergétique , qui fleurissent partout en Europe .. et en France .. en créant de véritables bouffées d'air pour les PME .. existantes ou à créer et bloquant les phénomènes de délocalisations par la mise en place de projets d'économie solidaire ^^^^
1 600 Milliards d'euros de dettes pour un pays de la taille de la France et son poids dans la zone euro , ne me paraissent pas démentiels au regard des 16 000 Milliards de $ de largesses de la FED sur son système bancaire privé . Mais c'est vrai que contrairement à nous, la FED a arrêté la publication de M3 en 2006 ...  Les résultats de l'audit permettent de comprendre pourquoi !!!!
Et en plus , on ferait même des tas d'économies sur tous les instruments inutiles du type MES , FESF , j'en passe et des meilleures .. On pourrait réaffecter les technocrates  européens  à des projets d'investissement productifs !!!! au lieu de les laisser continuer à torturer le peuple Grec .
La séparation immédiate des activités bancaires rendrait plus difficile la spéculation effrénée de la part des banques d'affaires , comme l'a largement démontré l'instauration du  Steagall Glass Act  qui fait d'ailleurs l'objet d'une pétition :http://blogs.mediapart.fr/blog/art-monica/300812/appel-un-glass-steagall-global

Draghi n'aurait même plus besoin de prendre n'importe quoi en collatéral.. Donc quelque part il mettrait les banques en face de leurs responsabilités pour la suite ..
Par contre une chose est sûre : il s'agit d'un choix politique ..
Flûte , je viens de me réveiller ... Ceci n'était bien entendu qu'un rêve ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Euroréaliste

Euroréaliste

Accords transatlantiques Europe/USA

Accords transatlantiques Europe/USA

Euroréaliste

Euroréaliste

Pour un protectionnisme intelligent

Pour un protectionnisme intelligent
Maurice Allais : un visionnaire !

Patriote

Patriote